Air France : ouverture d'une enquête en flagrance par le parquet de Bobigny

Cette enquête a été ouverte après le dépôt de plusieurs plaintes dont celle d'Air France après l'agression lundi du directeur des ressources humaines pendant le comité central d'entreprise.

(Le directeur des ressources humaines Xavier Broseta, torse nu, chemise déchirée, pendant le CCE © REUTERS / Jacky Naegelen)

 Plusieurs plaintes ont été déposées. D'abord une plainte déposée par Air France, pour entrave au fonctionnement du comité d'entreprise, et dégradation. Plus deux autres plaintes déposées par deux personnes physiques. Ce sont des plaintes qui ont été déposées contre X pour violences en réunion. Les enquêteurs vont maintenant devoir trouver qui sont précisément les auteurs de ces violences.

A LIRE AUSSI ►►► Le DRH d'Air France "déçu" et "choqué" après son agression

Ce lundi, la direction d'Air France présentait un plan prévoyant la suppression de 2900 postes lorsque des manifestants ont fait irruption en pleine réunion du CEE. Le directeur des ressources humaines, Xavier Broseta s'est retrouvé torse nu, chemise arrachée. Le responsable de l'activité long courrier à Air France, Pierre Plissonnier, a été bousculé lui aussi. Au cours de ces incidents, sept personnes ont été blessées dont une grièvement.

A LIRE AUSSI ►►► Air France : François Hollande dénonce des violences "inacceptables"