Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Tapie : début du procès de Christine Lagarde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
lagarde/tapie
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Christine Lagarde, la directrice du FMI comparait ce lundi 12 décembre devant la Cour de justice de la République. L'audience pourrait révéler les dessous de l'arbitrage qui avait alloué 403 millions d'euros à Bernard Tapie pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais.

Pendant plus d'une semaine, Christine Lagarde va devoir se mettre en retrait des dossiers du FMI pour plaider son propre dossier. Dans le contentieux qui oppose depuis des années Bernard Tapie au Crédit Lyonnais, la justice reproche à l'ancienne ministre de l'Économie d'avoir fait preuve de négligence, d'abord en choisissant la voie de l'arbitrage, ensuite en ne prônant pas le recours après la décision hautement favorable à l'homme d'affaires à hauteur de plus de 400 millions d'euros.

"Confiante et déterminée"

Interrogée par France 2 avant son procès, Christine Lagarde se dit "confiante et déterminée". "La négligence est un délit non intentionnel. Je pense que j'ai essayé de faire au mieux mon travail, dans la limite de tout ce que je savais". Comme sept précédents ministres, Christine Lagarde est jugée par une juridiction exceptionnelle de trois magistrats et douze parlementaires. Elle encourt un an de prison et 15 000 euros d'amende.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.