Cet article date de plus de cinq ans.

Affaire Picasso : l'ancien électricien du peintre change sa version des faits

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Picasso : l'ancien électricien du peintre change sa version des faits
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Condamné en première instance pour recel, l'ancien électricien de Pablo Picasso était jugé en appel ce lundi 31 octobre.

Depuis 40 ans, les époux Le Guennec détenaient 271 œuvres de Pablo Picasso. Les héritiers de Picasso les accusent d'avoir subtilisé ces œuvres. Pierre Le Guennec, lui, clame son innocence. "Voilà un homme qui serait un malhonnête et qui aurait attendu 40 ans pour sortir son trésor", ironise maître Dupond-Moretti, l'avocat des deux prévenus. Condamné lors d'un premier procès, Pierre Le Guennec a depuis quelque peu modifié sa version des faits.

"Une succession de mensonges"

Selon l'accusé, ce n'est pas Pablo Picasso, mais son épouse Jacqueline, qui lui a donné ces œuvres. Elle était en conflit avec le reste de la famille et lui aurait demandé de cacher 17 sacs contenant des œuvres du maître. "C'est une succession de mensonges", dénonce maître Jean-Jacques Neuer, l'avocat de la famille Picasso. L'avocat général a réclamé deux ans de prison avec sursis à l'encontre de l'ancien électricien et de son épouse. Le jugement a été mis en délibéré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.