Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire Le Roux : vers un troisième procès ?

Le parquet général près la Cour de cassation a donné mardi un avis favorable à un troisième procès pour Maurice Agnelet. En 2007 en appel, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de l'héritière d'un casino niçois, Agnès Le Roux, son amante, dont le corps n'a jamais été retrouvé. L'audience de la commission de réexamen est prévue jeudi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Trente-cinq ans après, la disparition d'Agnès Le Roux reste une énigme. Mardi le parquet général près la Cour de cassation s'est montré favorable à un troisième procès pour Maurice Agnelet. Le parquet général rendait en fait son avis écrit, avant l'audience de la commission de réexamen prévue jeudi prochain.

L'avocat de Maurice Agnelet avait à nouveau saisi la Cour de cassation après la condamnation de la France par la Cour européenne des Droits de l'Homme, pour absence de motivation du verdict rendu en 2007.

Il clame son innocence depuis 1977

À cette date, Maurice Agnelet avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de l'héritière d'un casino niçois, Agnès Le Roux, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Elle s'était volatilisée après être partie avec sa voiture en 1977. Maurice Agnelet, ancien avocat niçois, qui était aussi son amant, a toujours clamé son innocence. 

Il avait bénéficié d'un non-lieu en 1985. Mais il avait ensuite été renvoyé devant les assises, où il avait été acquitté en 2006, puis condamné en appel en 2007. Son pourvoi en cassation avait ensuite été rejeté. Mais un troisième procès pourrait donc finalement avoir lieu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.