Affaire Estelle Mouzin : l'alibi de Michel Fourniret mis à mal

Nouveau rebondissement dans l'affaire Estelle Mouzin, du nom de la jeune fille disparue en 2003 : la défense de Michel Fourniret a été mise à mal par son ex-épouse. Les précisions de la journaliste Sophie Neumayer, en duplex depuis le palais de justice de Paris.

france 3

Michel Fourniret avait jusqu'ici un alibi dans l'affaire de la disparition de la jeune Estelle Mouzin, survenue en 2003, mais celui-ci s'est retrouvé fragilisé, jeudi 21 novembre. "Le tueur en série avait affirmé aux enquêteurs qu'il ne pouvait se trouver en Seine-et-Marne le jour de la disparition d'Estelle Mouzin. Il avançait pour preuve un coup de téléphone passé à son fils depuis son domicile en Belgique. Or, jeudi soir, son ancienne épouse affirme que c'est elle qui a passé cet appel, à sa demande", indique la journaliste Sophie Neumayer, en duplex depuis le palais de justice de Paris.

Le meurtrier va être entendu pour la première fois dans cette affaire

"Monique Olivier ne sait pas pour autant où se trouvait Michel Fourniret quand la fillette a disparu. Contacté, l'avocat de celui qui est surnommé 'l'ogre des Ardennes' n'a pas souhaité s'exprimer à ce stade. C'est donc parole contre parole. La prochaine étape décisive sera l'audition de Michel Fourniret lui-même. Ce sera la première fois qu'il est entendu dans l'affaire Estelle Mouzin par un juge d'instruction, une magistrate devant laquelle il semble enclin à s'exprimer, puisqu'il a déjà reconnu face à elle, l'an dernier, deux meurtres supplémentaires", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003, sur le chemin du retour de l\'école, à Guermantes (Seine-et-Marne)
Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003, sur le chemin du retour de l'école, à Guermantes (Seine-et-Marne) (POLICE/AFP)