Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire du Carlton : le patron de la sécurité publique du Nord muté à Paris

Jean-Claude Menault prendra ses nouvelles fonctions à la direction centrale de la sécurité publique. Il n'est pas poursuivi dans l'affaire de proxénétisme partie de l'hôtel lillois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le directeur de la sécurité publique du Nord, Jean-Claude Menault, le 1er février 2011 à Lille (Nord). (PIERRE LE MASSON / LA VOIX DU NORD / MAXPPP)

De nombreuses incertitudes ont plané sur le sort de Jean-Claude Menault, le directeur de la sécurité publique du Nord, vendredi 28 octobre. Il est maintenant fixé : il sera muté à Paris dans les prochains jours. Il sera affecté à la direction centrale de la sécurité publique, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, en marge d'un déplacement à Libourne (Gironde). Entendu pendant cinq heures jeudi en garde à vue dans le cadre de l'affaire de proxénétisme liée à l'hôtel Carlton de Lille, il ne fait l'objet d'aucune poursuite.

"Il est apparu que les éléments recueillis par l'Inspection générale de la police nationale lors de l'audition du directeur départemental rendaient difficile la poursuite de l'exercice de ses fonctions à la direction départementale du Nord", a expliqué Claude Guéant.

Pas de "mise à la retraite d'office"

Selon son entourage, il devrait prendre sa retraite dans la foulée. Contrairement à une information annoncée vendredi en début d'après-midi, il n'a donc pas été "mis à la retraite d'office""Pour qu'il y ait une mise à la retraite d'office, il faut qu'il y ait une procédure disciplinaire et il n'y a eu aucune procédure disciplinaire à son encontre", a précisé le ministre de l'Intérieur :

FTVi

Selon France Info, Jean-Claude Menault pourrait être convoqué la semaine prochaine par les juges lillois qui instruisent l’affaire du Carlton. Il s’exposerait à des poursuites pour "recel d’abus de biens sociaux". 

Auditionné sur sa rencontre avec DSK à Washington

Jeudi, les enquêteurs ont interrogé pendant cinq heures le haut fonctionnaire sur ses relations avec les huit personnes mises en examen dans ce dossier, comme le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté urbaine de Lille.

L'audition portait aussi sur un voyage à Washington (Etats-Unis) en décembre 2010 où Jean-Claude Menault avait rencontré Dominique Strauss-Kahn, l'ex-patron du Fonds monétaire international. Ils avaient discuté "de questions de sécurité intérieure, dans la perspective de la campagne présidentielle", écrit le quotidien régional La Voix du Nord. Jean-Claude Menault se serait "senti un peu piégé" lorsque, au cours d'un dîner avec DSK, la soirée s'était débridée. Il aurait alors regagné sa chambre d'hôtel et écourté son séjour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.