Cet article date de plus de sept ans.

Affaire Cahuzac : la banque suisse Reyl mise en examen

La banque suisse Reyl, a qui Jérôme Cahuzac avait confié la gestion de son compte caché, a annoncé sa propre mise en examen. Cette décision permet, selon le patron de la banque "l'accès au dossier afin de rétablir la réalité des faits".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Reyl annonce sa propre mise en examen. La banque
suisse gérait le compte caché de Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget.
Le directeur général de l'établissement financier, François Reyl, a été
auditionné par les deux juges d'instruction en charge du dossier Cahuzac ce mardi. Cette audition "a abouti à une
décision de mise en examen que la banque conteste, mais qui permet l'accès au
dossier afin de rétablir la réalité des faits
", écrit Reyl & Cie dans
un communiqué.

La banque ne précise pas
la qualification pénale retenue pour cette mise en examen. La banque faisait l'objet
d'une enquête judiciaire depuis le mois de juin dernier
.

►►► A LIRE | Politiques
fraudeurs : l'ex-banquier de Reyl a transmis les noms à la justice
 

Jérôme Cahuzac a reconnu avoir un compte de 685.000
euros en 1992 chez UBS, avant d'en confier la gestion à Reyl. Il a affirmé avoir
transféré ses avoirs chez Reyl de la Suisse vers Singapour à l'automne 2009.
Dans ce dossier, son épouse Patricia Cahuzac, d'avec qui il est en instance de
divorce, est également mise en examen pour "fraude fiscale" et
"blanchiment de fraude fiscale"
.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.