Affaire Bettencourt : Patrice de Maistre craque à l’audience

C’est la voix brisée, en sanglots, que l’ex-homme de confiance de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, a évoqué un "système" de retraits massifs d'espèces pour demander sa remise en liberté à la cour d'appel de Bordeaux. Il espère obtenir demain sa mise en liberté. La décision a été mise en délibéré.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Patrice de Maistre a
été placé en détention à la demande d'un juge d'instruction
qui a évoqué deux retraits de 400.000 euros chacun sur la
fortune Bettencourt au premier semestre de 2007.
Selon l'ordonnance du juge, l'argent pourrait avoir financé
frauduleusement la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas
Sarkozy.

Lors d'une audience publique, il est apparu très fatigué. Et c'est  en
sanglots qu'il s'est exprimé sur ces retraits : "Je n'ai rien fait de ce qui m'est
reproché. Ce que je n'ai pas fait, c'est
d'arrêter un système qui existait depuis quarante ans. Je ne comprends pas, ni de près ni de
loin, pourquoi je dois être incarcéré."