Cet article date de plus de neuf ans.

Affaire Bettencourt : Eric Woerth dénonce un dossier à charge

Après sa double mise en examen hier dans l'enquête sur l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, Eric Woerth dénonce un dossier à charge et conteste tous les faits qui lui sont reprochés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Depuis le début, tout ce dossier est à charge contre moi, et je le vis comme une profonde injustice. Mais je n'ai pas peur, car j'ai la conscience tranquille ", dit l'ancien ministre UMP du Budget dans Le Figaro.fr.
"D'une manière générale, je conteste tous les faits qui me sont reprochés. Il n'y a aucune preuve contre moi d'une quelconque culpabilité ", ajoute-t-il.

L'ancien ministre a été mis en examen hier à Bordeaux pour "recel" de 150.000 euros qui auraient financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. 
Eric Woerth, 57 ans, avait déjà été mis en examen mercredi pour "trafic d'influence passif" au terme d'une première audition-fleuve d'une douzaine d'heures devant les juges bordelais. 
Prié de dire s'il se sent soutenu par la majorité, il répond : "Oui, Nicolas Sarkozy et François Fillon m'ont téléphoné avant les auditions, et je reçois de nombreux messages de soutien de tous ordres."
Il précise qu'il va participer à la campagne présidentielle du président sortant comme parlementaire et comme membre du comité de riposte de l'UMP. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.