Affaire Bettencourt : de Maistre et Woerth renvoyés devant le tribunal correctionnel pour trafic d'influence

Une source proche du dossier citée par l'AFP confirme cette information du journal Sud Ouest. Les juges de Bordeaux reprochent aux deux hommes ce qu'on appelle un échange de bons procédés. Le ministre aurait fait obtenir à Patrick de Maistre une Légion d'honneur en échange d'un emploi pour sa femme. Le parquet de Bordeaux avait requis un non-lieu.

(Caroline Blumberg - Gonzalo Fuentes Reuters)

 Le parquet de Bordeaux avait estimé que le lien de corrélation entre la Légion d'honneur de Patrick de Maistre et l'emploi de madame Woerth "n'est pas formellement démontré". Il avait donc requis un non-lieu le 10 mai dernier.  Mais les juges ont eu estimé qu'il y avait des charges suffisantes.

Ce volet "trafic d'influence " est distinct de celui dit des "abus de
faiblesse
" dans lequel sont aussi poursuivis les deux hommes, ainsi que
l'ancien président Nicolas Sarkozy et neuf autres personnes. Vendredi dernier, le parquet de Bordeaux a requis un renvoi devant le tribunal de M. de Maistre dans ce dossier d'abus de faiblesse, mais un non-lieu pour M. Woerth.