Cet article date de plus de huit ans.

Affaire al-Durah : Charles Enderlin remporte une nouvelle victoire judiciaire

La cour d'appel a confirmé la condamnation de Philippe Karsenty, assigné en diffamation pour avoir qualifié de "supercherie" un reportage du journaliste de France 2.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le journaliste de France 2, Charles Enderlin, le 12 mars 2008 à Paris. (BALTEL / SIPA)

Philippe Karsenty perd une nouvelle manche judiciaire contre Charles Enderlin. Le fondateur de l'agence de notation des médias Media-Ratings a vu sa condamnation confirmée en appel, mercredi 26 juin. Il avait affirmé qu'un reportage sur le conflit israélo-palestinien du journaliste de France 2 était "une supercherie"La cour d'appel de Paris a même alourdi à 7 000 euros, contre un euro en première instance, le montant des dommages et intérêts à verser au reporter et à la chaîne.

Polémique sur l'origine des tirs

Philippe Karsenty dénonce depuis de longues années les conditions de réalisation de ce reportage, daté de septembre 2000, qui montre le jeune Mohammad al-Durah (12 ans) et son père au milieu d'un échange de tirs entre soldats israéliens et combattants palestiniens. Les images de cet enfant avaient été très largement diffusées dans le monde entier et donné lieu à une polémique sur l'origine des tirs ayant provoqué sa mort.

Condamné en première instance en 2006, Philippe Karsenty avait été relaxé en appel en 2008, mais la Cour de cassation avait annulé cette décision en 2012 et renvoyé l'affaire devant la cour d'appel. "France Télévisions et Charles Enderlin se félicitent de cette décision qui vient sanctionner une grave atteinte à un journaliste", a réagi l'avocate du journaliste, Bénédicte Amblard. Philippe Karsenty s'est quant à lui dit "serein". "Je sais que la vérité est en marche", a-t-il ajouté. Il ne s'est pas prononcé sur l'éventualité d'un pourvoi en cassation, attendant de pouvoir lire l'arrêt de la cour d'appel dans son intégralité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.