Julien Lauprêtre : Secours populaire, le combat d’une vie

Julien Lauprêtre est mort vendredi 26 avril à Paris. Retour sur la vie du fondateur du Secours populaire.

FRANCE 3

Des sourires retrouvés pour des enfants qui foulent le sable, des cris de joie jetés dans les vagues… le bonheur des vacances presque érigé en droit. Il s’agit sans doute de l’œuvre la plus emblématique du Secours populaire et la plus chère à son fondateur, Julien Lauprêtre, mort à Paris le vendredi 26 avril. Il y a deux ans, il défendait encore, face à un président fraîchement élu, la nécessité d’œuvrer pour la solidarité.

Un premier engagement dans la résistance

Figure de proue d’une armée de bénévoles au service des plus démunis, Julien Lauprêtre a dirigé le Secours populaire pendant 60 ans. L’association est aujourd’hui en deuil. Fils d’un cheminot syndicaliste, communiste et humaniste, Julien Lauprêtre vit son premier engagement pendant la Deuxième Guerre mondiale. Résistant clandestin, il est arrêté à 17 ans et incarcéré à la prison de la Santé. Dans sa cellule, un certain Missak Manouchian, autre grand résistant qui lui demande de continuer la lutte alors que lui se sait condamné à être fusillé. Avec la paix, son engagement sera humanitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du Secours Populaire, Julien Lauprêtre, à Hayange, en décembre 2016. 
Le président du Secours Populaire, Julien Lauprêtre, à Hayange, en décembre 2016.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)