Vidéo Au Texas, les rares cliniques pro-avortement menacées de fermeture

Publié Mis à jour
BRUT
Article rédigé par

Au Texas, la dernière clinique de la vallée du Rio Grande pratiquant des IVG se situe à deux pas d’un centre anti-avortement. Dans cette région, 13 cliniques pro-avortements ont déjà mis la clé sous la porte.

« Les gens ont recours à l’IVG pour une multitude de raisons » 

« Souvent, la manière dont les médias traditionnels représentent cette décision se résume à l’idée de tuer un bébé. Mais pour beaucoup de gens, il peut y avoir des raisons de santé, des raisons économiques”, explique Maya Cueva, cofondatrice de ‘On The Divide’.  

Pour de nombreuses femmes, la Whole Woman’s Health Clinic reste le dernier moyen d’avoir recours à un avortement dans la région. 

A quelques mètres seulement, le McAllen Pregnancy Center cible les femmes susceptibles d’avoir recours à un IVG pour tenter de les en empêcher. 

« On est là pour longtemps et on ne compte pas laisser tomber » 

Dans cette région, nombreuses sont les femmes latina ou venues du Mexique sans-papiers. Certaines ont décidé de traverser la frontière car l’IVG n’est pas accessible dans leurs pays.  

“Dans tout le Texas, il ne reste plus que 8 centres d’avortement comme la Whole Woman’s Health Clinic. Il ne s’agit pas seulement du droit à l’IVG qui est retiré. Il s’agit des droits liés à la reproduction en général”, déclare Maya Cueva. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.