Valéry Giscard d'Estaing, un réformateur courageux

Valéry Giscard d'Estaing, mort mercredi 2 décembre à 94 ans, était un président réformateur sur le plan français et européen. Des réformes pleines de courage.

France 2

Valéry Giscard d'Estaing, mort mercredi 2 décembre à 94 ans, a mené plusieurs réformes sociétales dès son accession au pouvoir en 1974Le divorce par consentement mutuel n'a pas été évident du tout à faire accepter. Faire passer l'IVG (Interruption volontaire de grossesse) a été un combat terrible notamment contre sa majorité. Cette loi a été adoptée avec le soutien de la gauche. Sa ministre Simone Veil a été injuriée et traînée dans la boue, rappelle jeudi matin l'éditorialiste politique de France Télévisions Nathalie Saint-Cricq.

Pour la majorité à 18 ans, il allait un peu contre son camp également, car les jeunes votent plutôt à gauche. La saisine du Conseil constitutionnel a donné un peu d'air au Parlement. Ce n'était pas évident non plus de faire sauter l'ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française).

VGE l'Européen

Valéry Giscard d'Estaing a eu beaucoup de courage, d'autant plus que sa majorité ne l'a pas toujours suivie et lui a fait payer par la suite. Il laisse des réformes et aussi un style moins empesé, moins classique, plus moderne et démocratique, fasciné qu'il était par l'Américain John Fitzgerald Kennedy. Sur le plan européen, il a préfiguré le système monétaire européen qui a abouti à l'euro, voulu une plus grande pratique démocratique des institutions européennes et le couple franco-allemand moteur de l'UE est né avec lui et son homologue Helmut Schmidt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Valéry Gicard d\'Estaing lors d\'une conférence de presse, le 26 juin 1980 à l\'Elysée.
Valéry Gicard d'Estaing lors d'une conférence de presse, le 26 juin 1980 à l'Elysée. (AFP)