Reportage À Paris, des Américaines manifestent pour le droit à l'IVG aux États-Unis : "Ma propre mère a avorté illégalement il y a 50 ans et a failli mourir"

Une centaine de femmes américaines ont manifesté ce dimanche place du Trocadéro à Paris, pour dénoncer la volonté de la Cour suprême américaine de revenir sur le droit à l'avortement.

Article rédigé par
Antoine Jeuffin - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une grosse centaines de manifestantes sont venues dénoncer le possible retour en arrière des États-Unis sur le droit à l'avortement. (ANTOINE JEUFFIN / FRANCEINFO)

Sur la place du Trocadéro à Paris, une grosse centaine de femmes agitent des cintres, en souvenir de la période sombre des faiseuses d'ange. Quelques semaines après, l'information selon laquelle la Cour suprême américaine envisage de revenir sur le droit à l'avortement fait toujours l'effet d'une bombe. 

>> Etats-Unis : on vous explique pourquoi le droit constitutionnel à l'avortement pourrait bientôt être renversé par la Cour suprême

Olivia, franco-américaine parisienne, a décidé de sortir manifester dimanche : "Ma propre mère a fait un avortement illégal dans les années 50 aux États-Unis. Elle m'a décrit et m'a dit que c'était horrible. Elle a failli mourir et c'est resté pour elle comme un traumatisme."

Que d'autres américaines puissent vivre la même épreuvre que la mère d'Olivia fait frissonner les nombreuses manifestantes. Cindy, New yorkaise d'origine, a peur de ce retour en arrière : "Il y a 50 ans, ça se passait vraiment mal et ça va redevenir comme ça. Cela veut juste dire que ce sera plus dangereux pour les femmes qui en auraient besoin", s'insurge-t-elle.

"Les avortements ne disparaîtront pas parce que l'IVG sera illégal"

Cindy, Américaine vivant à Paris

à franceinfo

Jamais Christine n'aurait pensé que le droit à l'avortement serait de nouveau menacé dans son pays. Selon elle, si la Cour suprême américaine revient sur ce droit, cela crééra de nouvelles inégalités : "Cela touchera surtout les femmes pauvres, les femmes noires", estime-t-elle. Imaginez, vous devez avorter, mais vous devez pour ça traverser un Etat grand comme la France pour aller dans un autre Etat ? Ce n'est pas possible..."

>> Cartes : quels États américains interdiraient l'avortement en cas de revirement de la Cour suprême ?

Pour les manifestantes : si l'IVG est menacé aux Etats-Unis, c'est à cause de l'influence de la religion. Sur la place du Trocadéro, une pancarte résume : "Garde ton chapelet loin de mes ovaires".

Une manifestation d'Américaines à Paris pour le droit à l'IVG : le reportage d'Antoine Jeuffin
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers IVG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.