Pologne : les manifestations continuent pour protester contre l'interdiction de l'IVG

Mardi 27 octobre, les Polonais étaient dans la rue pour le sixième jour consécutif afin de défendre le droit à l'avortement.

franceinfo

En Pologne, à la suite de l'interdiction de l'IVG en cas de malformation du fœtus, la colère gronde toujours. Lundi 26 octobre, à Varsovie, des milliers de manifestants ont paralysé toutes les grandes intersections de la ville pendant plusieurs heures. Des femmes ont également crié leur colère devant le tribunal constitutionnel.

L'accès à l'IVG est déjà l'un des plus restrictifs d'Europe

"Cette loi ne fera pas baisser le nombre d'avortements, cela ne fera que mettre la vie des femmes en danger parce que nous n'aurons plus le droit à un diagnostique prénatal", s'indigne une manifestante. "Cette contestation peut être le sursaut de notre pays sur cette question. Cela va montrer à quel point notre société et forte et peut-être attirer l'attention de nos voisins pour renverser cette situation", ajoute une femme. En Pologne, l'accès à l'IVG est déjà l'un des plus restrictifs d'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation contre l\'interdiction quasi totale de l\'avortement à Varsovie (Pologne), le 22 octobre 2020.
Une manifestation contre l'interdiction quasi totale de l'avortement à Varsovie (Pologne), le 22 octobre 2020. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)