Pologne : des milliers de personnes manifestent contre la quasi-interdiction de l'avortement

Désormais, l'IVG est quasiment interdit dans le pays, sauf en cas de viol ou d'inceste ou lorsque la vie de la mère est en danger.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants dans les rues de Cracovie, en Pologne, contre l'entrée en vigueur de la quasi interdiction de l'IVG, le 27 janvier 2021. (BEATA ZAWRZEL / NURPHOTO / AFP)

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue en Pologne, mercredi 27janvier, pour protester contre l'entrée en vigueur d'un arrêt du Tribunal constitutionnel interdisant pratiquement l'avortement. A Varsovie, les manifestants ont allumé des fusées éclairantes, brandi des drapeaux arc-en-ciel et des pancartes portant par exemple le slogan "Libre choix, non à la terreur". Des rassemblements similaires se sont déroulés dans d'autres villes polonaises, en dépit des restrictions interdisant les rassemblements de masse à cause de l'épidémie de Covid-19.

En octobre dernier, le Tribunal constitutionnel a proscrit l'interruption volontaire de grossesse en cas de malformation grave du fœtus, statuant qu'elle est "incompatible" avec la Constitution. Ce qui, en d'autres termes, aboutit à l'interdiction de toute IVG sauf en cas de viol ou d'inceste ou lorsque la vie de la mère est en danger. La Pologne, un pays majoritairement catholique, a une des lois les plus restrictives ne matière de l'avortement en Europe.

Depuis 2015 et la prise de pouvoir du parti ultraconservateur Droit et Justice (PiS), l'avortement est devenu l'une des principales sources de débats dans le pays. L'an dernier, les manifestations en faveur du droit à l'avortement s'étaient rapidement transformées en mouvement de contestation anti-gouvernementale, avec une forte colère parmi les jeunes, laissant penser que le PiS pourrait se retrouver en difficulté face aux électeurs dans les prochaines années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.