Mort de Valéry Giscard d'Estaing : évolution de la condition féminine sous son septennat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : évolution de la condition féminine sous son septennat
France 2
Article rédigé par
V.Astruc, T.Curtet, M.Prévost, C.Vérove, M.Tafnil, P.Lagaune, A.Fischer, G.Bensoussan, J.Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Valéry Giscard d'Estaing a opéré des réformes sociales importantes en faveur de l'évolution de la condition féminine en France. 

Valéry Giscard d'Estaing sait qu'il doit sa victoire aux femmes qui ont largement voté pour lui. Dès son arrivée, il nomme quatre femmes ministres, un record à l'époque. Pour la première fois, il créée un secrétariat d'état à la condition féminine, incarné par la journaliste Françoise Giroud. Ce portefeuille restera tout au long de son septennat et deviendra un passage obligé pour tous les présidents. 

Dépénalisation de l'avortement, portée par Simone Veil 

"C'était un homme moderne. Pour lui, la condition de vie des femmes était aussi importante que d'autres problèmes", explique Monique Pelletier, ministre déléguée à la condition féminine de 1978 à 1981. Première avancée, six ans après mai 1968, la dépénalisation de l'avortement. Simone Veil fait voter la loi contre une partie de la droite. VGE c'est aussi le remboursement de la pilule par la sécurité sociale et le divorce par consentement mutuel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.