États-Unis : le droit à l'avortement remis en cause

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
États-Unis : le droit à l'avortement remis en cause
France 2
Article rédigé par
Thomas Donzel - France 2
France Télévisions

Aux États-Unis, les neuf juges de la Cour suprême se prononcent jeudi 2 décembre sur une loi du Mississippi qui interdit d'avorter après 15 semaines de grossesse.

Le droit à l'avortement est remis en jeu aux États-Unis. Les neuf juges de la Cour suprême se prononcent jeudi 2 décembre sur une loi du Mississippi qui interdit d'avorter après 15 semaines de grossesse, même en cas de viol ou d'inceste. La Cour suprême ayant été remaniée par Donald Trump, les juges sont désormais à majorité conservateurs. Ils pourraient donc revenir sur cette jurisprudence qui régit l'avortement depuis près de 50 ans.

Joe Biden favorable au maintien de la jurisprudence

"Ce droit à l'avortement [est] protégé et garanti par deux arrêts de la Cour suprême, de 1973 et 1992, explique Thomas Donzel, correspondant à Washington pour France Télévisions, dans le 8 Heures de France 2. Toute la question est désormais de savoir si la Cour peut revenir sur sa propre jurisprudence." Les neuf juges, dont six sont conservateurs, "semblent pencher en faveur de cette remise en cause", ajoute le journaliste, avant de poursuivre : "De son côté, Joe Bien a indiqué être favorable au maintien de la jurisprudence actuelle." L'arrêt de la Cour suprême ne devrait pas être rendu avant plusieurs semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.