La femme voilée prise à partie par un élu régional RN va porter plainte pour "violences en réunion" et "incitation à la haine", annonce son avocate

Me Sana Ben Hadj Younes, l'avocate de Fatima E., a annoncé à franceinfo son intention de déposer plainte. 

A Dijon (Côte-d\'Or), Julien Odoul, un élu du RN, s\'en est pris à une femme voilée, le 11 octobre 2019, au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.
A Dijon (Côte-d'Or), Julien Odoul, un élu du RN, s'en est pris à une femme voilée, le 11 octobre 2019, au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. (France 3)

La mère de famille voilée prise à partie par un élu RN dans le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté "va porter plainte mercredi", annonce à franceinfo son avocate, Me Sana Ben Hadj Younes, mercredi 16 octobre. "Il s'agit d'une plainte pour violences en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur mineur et majeur à caractère racial", déposée auprès du parquet de Dijon, annonce son conseil.

Une autre plainte pour "incitation à la haine" doit être déposée dans les prochains jours auprès du parquet de Paris, affirme Me Sana Ben Hadj Younes. Elle précise que les deux plaintes viseront l'élu régional RN Julien Odoul et une femme accusée d'avoir pris à partie Fatima E. dans les couloirs du Conseil régional.

D'après le récit fait par Le Monde, une élue d'extrême-droie a vigoureusement apostrophée Fatima E. "Cette aggression a été vécu de manière terrible par ma cliente, affirme Me Sana Ben Hadj Younes. Ses propos et sa posture était très menaçants."