Intermittents : la mobilisation continue malgré l’accord, le théâtre de l'Odéon évacué par les CRS

Les intermittents du spectacle poursuivent leur mobilisation et ce malgré l’accord trouvé entre les partenaires sociaux sur l'assurance chômage des intermittents du spectacle qui doit encore être soumis à l’Unedic.

(Le théâtre de l'Odéon à Paris est occupé par des intermittents depuis dimanche © MaxPPP)

L'accord trouvé entre les partenaires sociaux sur l'assurance chomâge des intermittents du spectacle ce mercredi soir n'a pas suffi à apaiser les manifestants.

Les intermittents ont décidé de lever le pied à la Comédie-Française investi depuis mardi soir mais la mobilisation continuait au théâtre de l’Odéon, occupé depuis dimanche.

Jeudi soir les CRS ont finalement évacué le théâtre.

Cette mobilisation a entraîné de nouvelles annulations de spectacles/ L'Odéon-Théâtre de l'Europe a annoncé dans un communiqué l'annulation de la représentation de "Phèdre(s)" pour le troisième soir consécutif.

 

A la Comédie-Française, la représentation de Roméo et Juliette prévue à 20h30 est supprimée, a indiqué la Comédie-Française dans un communiqué, "en raison de la journée de grève nationale, et dans un souci d'apaisement".

 

"Ce n’est plus le lieu de la mobilisation" :  Audrey Azoulay, ministre de la Culture, au sujet des occupations de théâtres

La ministre de la Culture Audrey Azoulay s’est félicitée de "l’accord historique " trouvé dans la nuit de mercredi à jeudi, qui doit encore être validé par l'Unedic. "Pour la première fois ce sont les partenaires sociaux du secteur du spectacle qui ont négocié, avant ils n’avaient pas la main sur ces négociations ", s’est-elle félicitée.

"L’accord a été trouvé, il faut maintenant que les spectacles puissent reprendre ", a ensuite insisté Audrey Azoulay.

"Je comprenais cette mobilisation pendant que les négociations étaient en cours, les gens voulaient faire entendre leur revendication, cet accord a été trouvé, ce n’est plus le lieu de la mobilisation, il faut rendre les théâtres à leur public ", a-t-elle conclu.

La mobilisation continue également au théâtre national à Strasbourg,  une assemblée générale "tait prévue ce jeudi soir pour décider de la suite du mouvement. Dix théâtres français étaient occupés par des intermittents mercredi.