Cet article date de plus de huit ans.

Immobilier locatif : un dispositif Duflot pour succéder au Scellier

Pour encourager l'investissement dans l'immobilier locatif, la ministre du Logement Cécile Duflot a dévoilé le dispositif qui prendra la suite du "Scellier" : une réduction d'impôt supérieure, mais des constructions dans des endroits où le besoin se fait vraiment sentir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Gilles Halais Radio France)

500.000 constructions de logements neufs par an, c'est l'objectif que s'est fixé le nouveau gouvernement. Un objectif "ambitieux ", confesse la ministre du Logement, Cécile Duflot qui, dans le Figaro du jour, dévoile une partie de son plan de bataille : la succession du dispositif Scellier, qui avait poussé l'investissement dans l'immobilier locatif.

Le nouveau dispositif, baptisé "Duflot", sera donc plus avantageux, et plus restrictif, selon la ministre. Plus avantageux : la réduction d'impôt atteindra 17 à 20%, étalée sur neuf à 12 ans, pour un achat plafonné à 300.000 euros ; Scellier classique, c'était 13% sur neuf ans, Scellier intermédiaire, 17% sur 12 ans et 21% sur 15 ans.

En contrepartie, il faudra "construire des logements là où c'est nécessaire. (...) Les zones concernées seront moins nombreuses que dans le zonage utilisé dans le Scellier" . Pour des loyers inférieurs de 20% aux prix du marché. Et "les plafonds de ressources des locataires seront baissés par rapport à ceux du dispositif Scellier intermédiaire" .

Avec ce dispositif, Cécile Duflot ambitionne de construire 40.000 logements dès l'an prochain - alors que, rappelle-t-elle, le Scellier ne devrait permettre que 30.000 constructions cette année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.