"Si j'avais pu dissoudre Génération identitaire, je l'aurais fait avec plaisir", dit Christophe Castaner

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Gérald Darmanin, "scandalisé" par les actions antimigrants du groupe dans les Pyrénées cherche à dissoudre le groupuscule d’extrême droite.

"Si j'avais pu dissoudre Génération identitaire pour ce qu'ils représentent et pour ce qu'ils font, je l'aurais fait avec plaisir", a déclaré sur France Inter mercredi 27 janvier le président du groupe LREM a l'Assemblée nationale et ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Son successeur Place Beauvau, Gérald Darmanin, se dit "scandalisé" par les actions antimigrants du groupe dans les Pyrénées. Il a demandé à ses services de réunir des éléments permettant la dissolution du groupuscule d’extrême droite.

"Par deux fois, sur des faits qu'ils avaient commis, j'ai demandé aux services juridiques du ministère de l'Intérieur d'instruire la possibilité de dissoudre et à chaque fois on m'a répondu qu'ils avaient commis des actes politiques très borderlines, à la limite, mais jamais de fautes juridiques qui pouvaient justifier la dissolution", a expliqué Christophe Castaner qui rappelle que "le fait d'empêcher qu'un ministre de l'Intérieur puisse dissoudre n'importe quelle association à n'importe quel moment, c'est aussi une protection de la démocratie".

L'ancien ministre espère "du fond du coeur" que ce groupe "raciste et xénophobe" pourra être dissout et perdra son statut d'association "un écran derrière lequel ils se protègent comme des lâches".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.