L'instant détox : un blanc sur sept serait victime de racisme anti-blanc

Une personne à la peau blanche sur sept en France a déjà été victime de racisme anti-blanc, selon un rapport de l'Institut national d'études démographiques (Ined) datant de 2016.

FRANCEINFO

"Vous avez des Antillaises qui vous traitent de sale blanc. Ça m'est arrivé une fois", affirme un Parisien au micro de franceinfo. Un rapport de l'Ined établi en 2016 indique que 15% de la population majoritaire non paupérisée dit avoir été victime de racisme. Dans ces 15%, il n'y a pas uniquement des blancs, mais même l'Ined reconnaît que c'est un chiffre à peu près exact.

Être insulté ne veut pas dire être désavantagé

Lilian Thuram, footballeur champion du monde en 1998 qui a créé en 2008 la fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme, pense qu'il "est extrêmement important de déconstruire cette notion de racisme anti-blanc parce qu'il vient pour délégitimer le discours sur le racisme".

Patrick Simon, sociodémographe à l'Ined, affirme que "ce n'est pas parce qu'on se fait insulter dans la rue que ça relève du racisme dans le sens d'un désavantage qui va se retrouver dans plein de domaines de la vie sociale. Ces personnes insultées ne disent jamais qu'elles ont eu du mal à trouver un emploi parce qu'elles ont la peau blanche".

Retrouvez les vidéos de Julien Pain sur sa chaîne YouTube

Lilian Thuram en avril 2018. 
Lilian Thuram en avril 2018.  (CHRISTOPHE SIMON / AFP)