Cet article date de plus d'un an.

Loi immigration : les titres de séjour "métiers en tension", une solution pour les secteurs concernés ?

Publié Mis à jour
Immigration : les titres de séjour "métiers en tension", une solution pour lutter la pénurie d'emplois ?
Immigration : les titres de séjour "métiers en tension", une solution pour lutter contre la pénurie d'emplois ? Immigration : les titres de séjour "métiers en tension", une solution pour lutter la pénurie d'emplois ? (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - C. Verove, V. Frédéric, C. Tixier, P. Caron, J.-M. Mier, P. Brame
France Télévisions
France 3

Faut-il créer un titre de séjour pour les métiers en tension, comme le bâtiment ou la restauration, qui embauchent de nombreux travailleurs sans papiers ? La mesure fait partie des pistes envisagées dans le futur projet de loi immigration.

Dans les sous-sols d'un restaurant parisien, B. se forme à la cuisine. Ce jeune Malien est en situation irrégulière, toujours en attente de papiers. "Ça fait huit mois maintenant, je n'ai pas de réponse. J'ai demandé une carte vitale aussi, (…) c'est compliqué", dit-il. Il pourrait bientôt bénéficier d'un titre de séjour spécifique "métiers en tension". Ce dispositif, voulu par le gouvernement, permettrait de régulariser plus vite les immigrés employés dans les secteurs en manque de personnel.

Seuls les travailleurs déjà présents sur le territoire seront concernés

Une réforme nécessaire selon le patron. "Nous avons les gens qui sont à nos portes, qu'on a formé souvent en tant que mineurs. (…) Ces gens-là vont participer à la croissance du pays, a la croissance de nos entreprises, donc oui, on en a besoin", estime Alain Fontaine, restaurateur. Impossible de savoir combien de personnes seront concernées par le nouveau titre de séjour. Il devrait s'appliquer aux secteurs en tension comme les travaux agricoles, la restauration, l'hôtellerie ou le BTP. Sur les chantiers, 24 000 postes restent vacants sur les papiers. Seuls les travailleurs déjà présents sur le territoire pourraient être régularisés. Les conditions exactes du nouveau titre de séjour seront débattues au Parlement début 2024. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.