Immigration : à la frontière serbo-hongroise, ces hommes qui souhaitent gagner l'Europe à tout prix

Publié Mis à jour
Immigration : à la frontière serbo-hongroise, ces hommes qui souhaitent gagner l'Europe à tout prix
Article rédigé par
M. Burgot, L. Le Moigne, Y. Kadouch - France 2
France Télévisions
La route des Balkans est la principale porte d'entrée des migrants vers l'Europe. Les entrées illégales auraient augmenté de 170 % au cours des six derniers mois. Reportage à la frontière serbo-hongroise.

D'un côté, la région de Subotica (Serbie), et de l'autre la Hongrie, et l'Union européenne. Sur des images filmées au mois d'octobre, des hommes escaladent avec des échelles un double grillage, surmonté de barbelés. Chacun a payé 200 euros par échelle, à des passeurs. Sur d'autres, filmées en septembre 2021, l'homme renonce à l'arrivée de la police. Des civils serbes de la région observent régulièrement la frontière. "Ils se regroupent, ils sont 50 ou 100 pour essayer de traverser", raconte un homme.   

Le centre d'accueil bondé en permanence 

La route des Balkans est la principale porte d'entrée des migrants vers l'Europe. Ici, les candidats au passage se heurtent à une double clôture, tout le long de la frontière avec la Hongrie. Pour tous, l'obsession de gagner l'Europe. Ils sont Afghans, Tunisiens, Kurdes ou Indiens, parfois en sandales malgré les températures glaciales.

Un centre, géré par l'État serbe et censé accueillir ces hommes, est bondé en permanence. "Ce qui frappe, c'est la détermination de ces migrants. Tous nous ont dit qu'ils ont essayé plusieurs fois de franchir ces fameux grillages qui mènent en Hongrie. Tous ont été renvoyés ici, vers la Serbie, mais tous disent qu'ils vont réessayer", note Maryse Burgot, envoyée spéciale à Subotica. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.