Besançon : une famille bosniaque expulsée après avoir violenté Selma, leur fille et sœur

Un procès en correctionnel à Besançon (Doubs) a débouché sur l'expulsion d'une famille bosniaque à Sarajevo. Selma, une jeune femme musulmane avait été tondue et violentée par ses parents.

France 3

Vendredi 23 octobre au soir, les parents de Selma ont été condamnés à huit mois de prison ferme pour l'avoir violemment frappée et tondue en août dernier. Musulmane, Selma, 17 ans, avait fugué avec son petit ami, un Serbe chrétien âgé de 20 ans. La condamnation de ses parents à Besançon (Doubs) a entrainé un ordre d'expulsion immédiate du ministère de l'Intérieur. En réalité, sans droit d'asile, les parents de Selma, bosniaques, étaient déjà sous le coup d'une expulsion depuis décembre 2019.

La famille de Selma remise à Sarajevo

Selon leur avocate, ils n'ont contesté ni l'ordre de quitter le territoire, ni la sanction pénale. "Mes clients ne feront pas appel de la décision, ils assument pleinement leur responsabilité", a annoncé Me Catherine Bresson. Transférés dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre avec leurs trois autres enfants, ils ont été remis dans la matinée à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), leur ville d'origine. Selma, elle, est placée sous protection judiciaire et hébergée en famille d'accueil. Elle devrait bénéficier d'un titre de séjour dès sa majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le commissariat de Besançon (Doubs), le 16 mai 2019.
Le commissariat de Besançon (Doubs), le 16 mai 2019. (SEBASTIEN BOZON / AFP)