À Dijon, un appartement pédagogique aide les réfugiés à bien gérer leur logement

Publié
France 3 Bourgogne
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Devenir locataire, ça s’apprend ! Surtout quand on vient de lointaines contrées. A Dijon, deux associations, Acodège et Habitat et Humanisme, ont imaginé un appartement témoin où les migrants ayant obtenu un logement individuel peuvent apprendre le b.a.-ba. de la location. #IlsOntLaSolution 

"Si on n’éteint pas la télévision et qu’on la laisse en veille, cela consomme 29 euros pour une année". Ce conseil donné par Emilie Bonin, assistante sociale au service Accueil réfugiés de l'Acodège, sera à l’avenir très précieux pour Ali Ibrahim et Ali Ahmed. Ces deux réfugiés politiques soudanais, qui ont trouvé du travail et un logement, ont un budget à gérer. Alors tous les conseils pour éviter les dépenses  superflues sont les bienvenus. La gestion de l’eau est également abordée avec l’indication d’une durée maximale pour prendre une douche, pas plus de 5 minutes.

Un suivi à domicile 

Dans cet appartement pédagogique, créé en 2019, l’apprentissage des bons gestes à adopter se fait via des ateliers. "On répète énormément, ici, mais aussi à domicile, chez eux, pour qu’ils intègrent au mieux ces informations et qu’ils se sentent plus sereins en France" précise Emilie Bonin.

Tous ces conseils qui peuvent paraître évidents à un locataire lambda sont essentiels pour ces réfugiés qui vivent en collectivité depuis leur arrivée en France. "Cela nécessite un accompagnement parce qu’on ne passe pas d’un pays étranger à un logement collectif puis autonome comme cela" explique Christophe Marot, secrétaire général de la préfecture de Côte-d'Or.

Chaque année, en Côte-d’Or, près de 300 réfugiés bénéficiaires de la protection internationale obtiennent un logement individuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immigration

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.