Cet article date de plus de sept ans.

Hollande au Vatican, sans éluder les sujets qui fâchent

François Hollande se rend au Vatican ce vendredi pour rencontrer le pape François. Le président de la République entend adresser un "message fort de dialogue et d'attention" aux catholiques. Mais les sujets qui fâchent ne devraient pas être occultés. Et ils sont nombreux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il y
a les sujets qui rapprochent le Saint-Siège et la présidence française. Et notamment le conflit syrien. Il sera donc abordé entre François Hollande
et le pape François à l'occasion de la première visite du chef de l'État français au
Vatican depuis son élection en mai 2012. Sur ce dossier, la France et le
Vatican sont sur la même longueur d'onde.
Le 14 janvier, François Hollande
avait d'ailleurs jugé
que le pape François, "grande autorité morale ", pouvait être
"utile " pour "la recherche d'une solution politique " dans
ce pays.

Les deux hommes
devraient également mettre en avant d'autres points de convergence, comme la paix en
Afrique, la protection des chrétiens d'Orient, la défense de
l'environnement, la lutte contre le gaspillage des ressources alimentaires, la justice financière mondiale, etc. François Hollande a par ailleurs annoncé
qu'il entendait adresser "un message fort de dialogue et d'attention "
aux catholiques selon l'un de ses conseillers.

Mais entre Paris et
le Vatican, il y a aussi des sujets de frictions. Et ces dossiers qui fâchent ne
devraient pas être occultés a affirmé la présidence française. Les choix
français en matière de société ont heurté le monde catholique.

Plusieurs sujets qui fâchent

Il y a d'abord eu le
débat autour du mariage homosexuel
, adopté en mai dernier. Et depuis, plusieurs
dispositions ont provoqué des crispations comme la
suppression de la notion de détresse comme motif d'IVG ou encore les différents
projets autour de la fin de vie.

Concernant
la question de l'avortement, les conseillers de François Hollande ont été très
diplomates : François Hollande "sera tout à fait intéressé de voir ce que le pape aura à
dire sur la fin de vie
" en admettant que "les positions sont
divergentes et n'ont pas vocation à se rapprocher"
.

Par ailleurs, ce
déplacement intervient au moment ou la situation personnelle de François
Hollande est ambiguë. "Il est évident que le voyage de François Hollande
se produit à un moment un peu délicat sur le plan de la vie privée"
,
estime l'historien des religions, Odon Vallet. L'Elysée se refuse à tout
commentaire se bornant à rappeler que Valérie Trierweiler, qui n'est pas mariée
avec François Hollande, n'était depuis le début pas invitée à ce déplacement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.