Nantes : des lycéens reçoivent des menaces et des messages de haine, une enquête est ouverte

Ils ont reçu des menaces après la diffusion d'une vidéo les montrant en train d'imiter une prière musulmane.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le vidéo a été diffusée sur Tik Tok et Twitter. (VANESSA MEYER / MAXPPP)

Le parquet de Nantes (Loire-Atlantique) a ouvert une enquête pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un crime ou un délit", après avoir enregistré plusieurs plaintes concernant des menaces et des messages de haine reçus par des lycéens, rapporte France Bleu Loire Océan ce vendredi.

Depuis le week-end dernier, une vidéo filmée lors d'une soirée en janvier 2021 circule sur les réseaux sociaux. On y voit une dizaine de jeunes nantais - collégiens à l'époque – en train d'imiter une prière musulmane en rigolant. Depuis la diffusion de cette vidéo sur Twitter et TikTok, les noms de ces lycéens ont été révélés et ils reçoivent des messages de haine ainsi que des menaces.

Un fourgon de police stationné à l'entrée de leur établissement

La situation s'est crispée mardi dernier, quand une quinzaine de personnes sont venues à l'entrée de l'établissement scolaire pour en découdre avec les jeunes en question. Une élève a expliqué à France Bleu Loire Océan qu'ils étaient encagoulés et qu'elle se sentait "en danger" même si elle n'avait "rien à voir avec cette histoire".

Ces menaces sont prises très au sérieux par la direction du lycée qui a invité ses élèves à ne pas traîner aux abords de l'établissement pour éviter tout problème et a prévenu les parents d'élèves par mail. Plusieurs plaintes ont été déposées. Un fourgon de police est stationné devant l'entrée du site. Mais malgré cela, des élèves refusent de venir en cours depuis le début de la semaine, selon d'autres lycéens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Harcèlement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.