Cet article date de plus d'un an.

Marseille : une application lancée contre le harcèlement sur les plages

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Marseille : une application lancée contre le harcèlement sur les plages
Marseille : une application lancée contre le harcèlement sur les plages Marseille : une application lancée contre le harcèlement sur les plages (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
De nombreuses femmes vivent quotidiennement avec le harcèlement, souvent dans les transports ou dans la rue, mais aussi sur les lieux de vacances comme à la plage. La ville de Marseille a pris l’initiative de lancer une application anti-harcèlement spécialement conçue pour la plage.

Bronzer, lire au soleil, dormir à la plage, des activités classiques de l’été, mais parfois le plaisir est gâché. Plus d’une femme sur trois, âgée entre 18 et 34 ans, a déjà été victime de harcèlement à la plage, selon la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône), qui a lancé une application pour dénoncer des violences en temps réel. Ils sont quinze médiateurs à travailler cet été pour que la plage reste un espace de loisirs et de détente pour tout le monde. Une initiative bien accueillie.

Des médiateurs présents sur quatre plages de la ville

"On se sent plus en sécurité quand on vient à la plage et on a moins la boule au ventre", estime Louna. "Je pense que c’est une bonne chose pour les femmes et les jeunes filles qui sont toutes seules sur la plage et qui ont envie de passer un moment de détente et de ne pas se faire importuner", poursuit Betty. Pour intervenir, les médiateurs recrutés par la ville de Marseille ont notamment été formés par des associations féministes. "Ce n’est pas un gadget, on est vraiment dans la lutte contre le sexisme et les agressions sexuelles", précise Nathalie Tessier, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes. Le dispositif est présent cet été sur quatre plages de Marseille après un premier test réussi l’an dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.