Cyberharcèlement : la chanteuse Hoshi annonce avoir de nouveau porté plainte et juge la justice "trop longue" à agir

La chanteuse Hoshi affirme sur France Inter être à nouveau victime de harcèlement et de menaces de mort en ligne depuis quatre mois.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La chanteuse Hoshi dénonce le harcèlement en ligne dont elle est victime depuis plusieurs années. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

"J'ai reporté plainte il n'y a pas longtemps parce que quelqu'un a continué de vouloir me trouver et me tuer", annonce la chanteuse Hoshi dimanche 3 septembre sur France Inter.

Elle ajoute : "J'ai son visage, j'ai son adresse, j'ai trouvé moi-même en fait. J'ai fait l'enquête moi-même ce coup-là". La chanteuse est donc allée voir la police pour leur transmettre les informations et depuis elle attend : "Ça fait quatre mois déjà que cette personne menace de me tuer. C'est encore homophobe mais c'est même 'tout-phobe' en fait. La liste des messages qu'il m'envoie est longue et la justice attend. C'est beaucoup trop long", regrette la jeune femme.

>> INFO FRANCEINFO. La chanteuse Hoshi victime de cyberharcèlement homophobe : plusieurs suspects mineurs identifiés en plus de la personne renvoyée en procès

En janvier, la chanteuse, également auteure, compositrice et interprète, avait annoncé - là encore sur France Inter - avoir reçu 5 000 messages de mort après sa prestation aux Victoires de la musique 2020, pendant laquelle elle avait embrassé une danseuse. Elle avait alors pris la parole sur les réseaux sociaux pour dénoncer le cyberharcèlement dont elle était victime depuis trois ans. Elle avait également annoncé avoir porté plainte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.