Yannick Jadot annule une interview avec le journaliste Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête pour agression sexuelle

Mardi, Valérie Pécresse avait conditionné sa participation à une émission présentée par Jean-Jacques Bourdin à la possibilité de faire un "propos introductif" pour soutenir les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une interview de Yannick Jadot par Jean-Jacques Bourdin, le 3 janvier 2022. (BFMTV / YOUTUBE)

Une première. Le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, a annulé un entretien prévu vendredi 21 janvier sur BFMTV et RMC avec le journaliste Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête pour des soupçons d'agression sexuelle.

"On a fait ce qu'on devait faire", a commenté l'eurodéputé en marge d'un déplacement à Colombes (Hauts-de-Seine), à l'ouest de Paris, confirmant une information révélée par L'Obs (article réservé aux abonnés)"On ne voulait pas fanfaronner là-dessus en disant 'regardez comme je suis vertueux'", a complété l'entourage du candidat pour justifier l'absence de communication initiale sur la raison de cette annulation.

Mardi, la candidate LR Valérie Pécresse avait participé à une autre émission de Jean-Jacques Bourdin, en soirée, en direct depuis la Corrèze. Mais elle avait tenu à dire un "propos introductif" sur les violences faites aux femmes, assurant face au journaliste que "la loi du silence, c'est fini"Jean-Jacques Bourdin avait répondu qu'il avait décidé "de ne pas [s]'exprimer à ce sujet". "Mais je conteste les faits rapportés par la presse et je laisse la justice faire son travail", avait-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.