VIDÉO. "Vous envoyez un message faux aux agresseurs" : Schiappa défend l'article 2 de son projet de loi à l'Assemblée

Les députés ont adopté dans la nuit de mardi à mercredi l'article controversé du projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, portant sur la protection des mineurs.

LCP

Elle défend vivement son texte contre les critiques. La secrétaire d'État chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a répondu fermement,  mardi 15 mai, aux attaques à l'encontre de sa réforme sur les violences sexuelles, qui visent en particulier l'article 2. "Vous envoyez un message qui est faux aux agresseurs, vous leur dites qu'ils seront moins punis alors que le sens de ce projet de loi est de punir toutes les violences sexuelles !" a-t-elle notamment reproché à ses détracteurs, lors des débats à l'Assemblée nationale.

"Pour celles et pour ceux qui n'auraient pas compris ce projet de loi, je voudrais réclamer votre attention pour vous lire cet article 2, il y a deux phrases, vous devriez pouvoir écouter deux phrases", a grincé la secrétaire d'Etat, devant un Hémicyle divisé entre applaudissements et huées, avant de lire l'article controversé. "Ô combien je déplore les manipulations", a-t-elle ajouté.

Pendant les débats, les députés LR  avaient déploré "une réponse fragmentaire" qui "ne pose pas un interdit clair", les socialistes appelé à réécrire un article qui "ne satisfait ni les associations ni le monde judiciaire", les communistes à ne pas "maintenir un halo d'ambiguïté" et les Insoumis à ne pas envoyer de mauvais "signal à la société". Les députés ont finalement adopté l'article, au terme de près de cinq heures de vifs échanges par 81 voix (LREM principalement) contre 68.

La secrétaire d\'Etat à l\'Egalité, à l\'Assemblée nationale, le 15 mai 2018.
La secrétaire d'Etat à l'Egalité, à l'Assemblée nationale, le 15 mai 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)