VIDEO. "Notre priorité, c’est d’éviter le viol des enfants"…En Guinée, elle se bat pour les droits des enfants depuis ses 13 ans

Depuis ses 13 ans, Hadja Idrissa Bah se bat pour les droits des enfants en Guinée. Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle est présidente du Parlement des enfants.

BRUT

"Aujourd’hui, notre priorité c’est de défendre les droits des enfants, c’est d’éviter le viol des enfants", a lancé Hadja Idrissa Bah. Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle est présidente du Parlement des enfants. La jeune femme milite contre les mariages forcés, la polygamie, les violences sexuelles et les mutilations génitales. "Un enfant bien protégé est une ressource pour le pays", a déclaré Hadja Idrissa Bah.

96 % des Guinéennes victimes de mutilations génitales

Comme elle, 96 % des Guinéennes ont été victimes de mutilations génitales et plus d’une Guinéenne sur deux est mariée avant ses 18 ans. "Dès qu’elles atteignent l’âge de la puberté, on donne rapidement ces petites filles en mariage par peur qu’elles ne perdent leur dignité, leur virginité et pour préserver l’honneur de la famille", explique la présidente du Parlement des enfants.

En Guinée, 63 % des mariages sont imposés et 85 % des femmes ont subi des violences conjugales.

Le 8 mars 2018, lors de la Journée internationale des femmes, Hadja Idrissa Bah a organisé une manifestation à Conakry. Mais cette-dernière a été écourtée par les autorités guinéennes.

VIDEO. \"Notre priorité, c’est d’éviter le viol des enfants\"…En Guinée, elle se bat pour les droits des enfants depuis ses 13 ans
VIDEO. "Notre priorité, c’est d’éviter le viol des enfants"…En Guinée, elle se bat pour les droits des enfants depuis ses 13 ans (BRUT)