Une enquête ouverte après une plainte pour viol contre Tariq Ramadan

L'islamologue est également accusé d'agression sexuelle, de violences et de menaces de mort par une ancienne salafiste devenue militante féministe.

Le théologien suisse Tariq Ramadan lors d\'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016.
Le théologien suisse Tariq Ramadan lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016. (UGO AMEZ / SIPA)

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris, après le dépôt d'une plainte pour "viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort", à l'encontre de l'islamologue suisse Tariq Ramadan, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 24 octobre. C'est une ancienne salafiste, Henda Ayari, aujourd'hui militante féministe, qui accuse le théologien.

Le procureur de Rouen (Seine-Maritime), à qui la plainte avait été envoyée, s'est dessaisi de l'affaire au profit du parquet de Paris, lieu où les faits auraient été commis. La plaignante doit être entendue prochainement par le service régional de police judiciaire de Rouen.

Des accusations détaillées dans un livre

Henda Ayari, âgée de 40 ans, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, avait accusé Tariq Ramadan sur sa page Facebook, vendredi. Elle avait raconté les faits dans un livre paru en 2016, mais sans dévoiler le nom de son agresseur, en raison de "menaces de sa part", explique-t-elle aujourd'hui.

L'islamologue de 55 ans a de son côté porté plainte lundi pour "dénonciation calomnieuse". Il oppose un "démenti formel à ces allégations".