Une enquête ouverte à Paris sur un possible viol entre élèves de maternelle

Il y a quelques jours, une main courante a été déposée au commissariat du 13e arrondissement, indiquant qu'une fillette avait été victime de viol mi-septembre.

Une fillette aurait été déshabillée au sein de l\'école par trois camarades qui lui auraient fait subir une pénétration digitale.
Une fillette aurait été déshabillée au sein de l'école par trois camarades qui lui auraient fait subir une pénétration digitale. (MOODBOARD / CULTURA RF / GETTY IMAGES)

L'affaire est sensible et prise au sérieux par les enquêteurs. La brigade des mineurs de Paris a été saisie d'une affaire de viol en réunion impliquant des enfants de 4 ans, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du Parisien. Il y a quelques jours, une main courante a été déposée au commissariat du 13e arrondissement, indiquant qu'une fillette avait été victime de viol mi-septembre. Elle aurait été déshabillée dans l'école par trois camarades qui lui auraient fait subir une pénétration digitale.

L'affaire a provoqué un vif émoi parmi les parents d'élèves. Le maire (PS) de l'arrondissement assure dans Le Parisien qu'une réunion sera "très prochainement" organisée au sein de l'école. "Un pédopsychiatre sera présent, afin de mettre les mots sur ce qu'il s'est produit", déclare-t-il.

Si le viol est bien la qualification retenue pour l'instant, l'âge des suspects pose évidemment question. En France, un mineur peut être reconnu coupable d'une infraction quel que soit son âge, mais les enfants de moins de 10 ans ne peuvent pas se voir infliger de sanctions pénales.