Transports : une brigade de policiers traque les harceleurs à Paris

France 2 a mené une enquête sur la traque de ceux qu'on appelle "les frotteurs". Ce sont ces hommes qui profitent de la promiscuité dans les transports pour coller les femmes. Une agression contre laquelle lutte une brigade à Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour comprendre l'ampleur du phénomène du harcèlement dans les transports, il suffit d'écouter les femmes à la sortie du métro. Quand on parle de harcèlement sexuel, elles ont toutes une histoire à raconter. "J'étais sur un escalator dans le métro et il y a un homme devant nous qui a baissé son pantalon et n'avait rien en dessous", confie une jeune femme. Traquer les agresseurs sexuels, c'est la mission de ces policiers en civil. Ils se fondent dans la masse des voyageurs et repèrent discrètement ceux qu'ils appellent "les frotteurs".

32 condamnations à de la prison ferme l'année dernière

Des hommes qui profitent de l'affluence pour se coller aux femmes dans leur dos. "C'est la même attitude que les pickpockets : se mettre en retrait, regarder, cibler un peu leur victime. Le frotteur va s'attarder essentiellement sur la gent féminine", explique un policier. Sur des images tournées il y a deux ans avec la même brigade, un homme est prix en flagrant délit. Collé à sa victime, il va même jusqu'à se masturber. Un autre homme sera immédiatement placé en garde à vue. L'année dernière, 32 condamnations ont entraîné des peines de prison ferme, jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'un court-métrage dénonçant le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les transports en commun de Rennes (Ille-et-Vilaine). 
Capture d'écran d'un court-métrage dénonçant le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les transports en commun de Rennes (Ille-et-Vilaine).  (THE GOOD MIND / YOUTUBE)