Rennes : l'homme jugé pour avoir agressé sexuellement 13 femmes sur les chemins de halage placé en détention provisoire, son procès renvoyé

L'homme arrivait par derrière et "empoignait" les fesses de ses victimes avant de s'enfuir, sévissant près d'une dizaine de fois à vélo.

L\'entrée du tribunal de grande instance, à la Cité judiciaire de Rennes.
L'entrée du tribunal de grande instance, à la Cité judiciaire de Rennes. (GEORGES GOBET / AFP)

L'homme de 27 ans, jugé en comparution immédiate vendredi 26 octobre à Rennes, en Ille-et-Vilaine pour avoir agressé sexuellement 13 femmes, a été placé en détention provisoire et son procès est renvoyé au 3 décembre, a appris franceinfo auprès du parquet de Rennes. Le tribunal a ordonné une expertise psychiatrique.

L'homme reconnu par une des victimes

L'homme, qui a reconnu les faits, agressait les femmes, joggeuses ou promeneuses, sur les chemins de halage. Ile arrivait par derrière et "empoignait" les fesses de ses victimes avant de s'enfuir, sévissant près d'une dizaine de fois à vélo. Les faits se sont produits en deux mois, entre la mi-août et son arrestation mercredi matin, majoritairement à Rennes mais aussi dans les communes voisines de Saint-Grégoire et Betton.

Les treize femmes ont toutes porté plainte et la brigade des mœurs a pu faire le lien entre leurs agressions en raison des lieux, des faits, mais aussi de la description du suspect, un homme grand, longiligne. La brigade a déployé une surveillance, mais l'individu a finalement été reconnu par la plus âgée de ses victimes, qui se promenait avec une amie sur le chemin de halage mercredi.

Les victimes ont entre 22 et 53 ans, aux profils différents, mais elles se promenaient toutes seules sur les chemins de halage avant d'être agressées. Elles se disent toutes choquées et traumatisées, notamment une jeune mère qui s'est fait agresser alors qu'elle se promenait avec son enfant de trois mois dans un landeau.