QUIZ. Drague, blagues lourdes, harcèlement sexuel ou agression : êtes-vous sûr de savoir faire la différence ?

Les trois quarts des Français ont du mal à reconnaître les situations de harcèlement sexuel au travail. Et vous, savez-vous différencier ce type de comportement de la drague et des propos déplacés ?

avatar
Marie-Violette BernardFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Leur parole se libère. Des milliers de femmes racontent, depuis le vendredi 13 octobre, des situations de harcèlement, d'agression ou de viol qu'elles ont subies, dans la foulée de l'affaire Weinstein. Elles témoignent sur les réseaux sociaux, avec les hashtags #balancetonporc et #metoo. Un phénomène loin d'être isolé : une Française sur cinq est victime de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle, selon une enquête (PDF) du Défenseur des droits menée en 2014. Les trois quarts des personnes interrogées ont pourtant du mal à identifier ce type de comportement sur leur lieu de travail.

Prenant le contrepied de ces témoignages, mardi 9 janvier, 100 femmes ont signé une tribune publiée dans Le Monde où elles prennent la défense de la "liberté d'importuner", après ce qu'elles qualifient de "campagne de délation" visant des hommes accusés de harcèlement sexuel dans la foulée de l'affaire Weinstein. Un texte écrit par plusieurs auteures reconnues, parmi lesquelles Catherine Millet et Catherine Robbe-Grillet, et signé par des personnalités comme l'actrice Catherine Deneuve et la journaliste Elisabeth Lévy, qui défend, entre autres, la "liberté d'importuner" des dragueurs face "aux délations et mises en accusation publiques d'individus (...) mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels".

Cette tribune a fait réagir la militante féministe Caroline De Haas qui en a écrit une à son tour, cosignée par une trentaine de militantes et militant féministes, pour dénoncer ce qu’elle considère comme un "#Metoo, c’était bien, mais…".

>> TRIBUNE. "Les porcs et leurs allié.e.s ont raison de s’inquiéter"

Complimenter une collègue, lancer une blague salace, faire du pied à un collaborateur au déjeuner... Etes-vous sûr de savoir faire la différence entre séduction et harcèlement sexuel ? Franceinfo vous propose de le vérifier grâce ce quiz, avec l'éclairage de Christophe Noël, avocat spécialiste du droit du travail.