"Je ne savais même pas que l'on pouvait avoir un logement d'urgence", le site "Parcours victimes" créé pour simplifier les démarches des victimes

La fédération France Victimes lance ce lundi "Parcours victimes", un nouveau site internet pour simplifier les démarches administratives. Ce site, qui permet d'être accompagné à toutes les étapes, aurait bien aidé Lydia il y a 4 ans, lorsqu'elle a quitté son mari violent.

Article rédigé par
Margaux Stive - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran https://parcours-victimes.fr/ (Le site Parcours victimes)

France Victimes, une fédération qui regroupe 130 associations, lance lundi 22 février une plateforme pour simplifier le parcours administratif et judiciaire des victimes : de l'écoute jusqu'au dépôt de plainte. Le site parcours-victimes.fr est destiné à toutes les victimes, quelque soit leur âge et quelque soit le type de violence : violences conjugales, violences sexuelles, accidents, attentats etc. 

"Je ne savais pas où j'allais, ce que j'allais faire"

Un site qui aurait bien aidé Lydia lorsqu'elle a décidé de quitter son mari violent en 2017. Elle s'est enfuie avec son fils de 5 ans sans aides et sans ressources : "J'ai pris une culotte dans mon sac, la ventoline pour mon fils, et c'est tout. Je ne savais pas où j'allais, je ne savais pas ce que j'allais faire. Je ne savais même pas que l'on pouvait avoir un logement d'urgence". 

"On se retrouve pris dans un marasme juridique et administratif, on a juste envie de tout laisser tomber."

Lydia

franceinfo

À l'époque Lydia a eu des difficultés à comprendre les démarches judicaires : "Le vocabulaire, on ne comprend pas, les liens entre les différentes juridictions, les différents professionnels, on ne les comprend pas. Et encore maintenant il y a des choses que je ne comprends pas très bien. On se retrouve pris dans un marasme juridique et administratif, on ne sait plus par où commencer. On a juste envie de tout laisser tomber".

Lydia a mis des mois à obtenir une mesure de protection de la part de la justice. Avec le site "Parcours victimes", quelques clics suffisent désormais à déposer une demande. Jérôme Bertin, directeur général de France Victimes, précise sur franceinfo que "c'est vraiment un site de consultation, vous pouvez le cacher, il y a un bouton qui permet de sortir très vite et de revenir sur un moteur de recherche pour assurer la discrétion".

Chaque année la fédération France Victimes accompagne environ 300 000 personnes, ce qui représente seulement 10% des victimes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.