Nîmes : quatre hommes condamnés à de la prison ferme, trois jours après l'agression d'une femme transgenre

Samantha, une femme transgenre, avait été rouée de coups par quatre hommes ivres qui ont aussi prononcé des insultes à caractère homophobe. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal de Nîmes. (BLANCHOT PHILIPPE / AFP)

Quatre hommes ont été condamnés mardi 22 février par le tribunal correctionnel de Nîmes à des peines de prison ferme, trois jours après leur agression violente d'une femme transgenre dans le centre-ville de Nîmes, rapporte France Bleu Gard Lozère. Les quatre hommes ont été condamnés à des peines allant de dix mois à six mois de prison ferme.

L'agression a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 2h du matin, en plein coeur de l'Ecusson, à Nîmes. Samantha, femme transgenre d'origine brésilienne de 40 ans, avait été rouée de coups par les quatre hommes, ivres au moment des faits. Des insultes à caractère homophobe avaient également été proférées par les quatre individus. La scène, très violente, a été filmée par une riveraine et diffusée à l'audience mardi 22 février.

"Le dernier coup de pied à la tête aurait pu être mortel", a expliqué l'avocate de Samantha, Me Margaux Expert. Le tribunal n'a pas demandé le placement en détention des agresseurs, âgés de 22 à 36 ans, qui pourront donc aménager leurs peines sous bracelet électronique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.