Les poursuites contre Kevin Spacey abandonnées dans une des affaires d'agressions sexuelles visant l'acteur

Le témoin à l'origine de la plainte a finalement choisi de garder le silence. Cette affaire était la seule dans laquelle l'acteur était inculpé, mais d'autres enquêtes restent en cours.

L\'acteur Kevin Spacey à la cérémonie des Tony Awards à New York, le 11 juin 2017.
L'acteur Kevin Spacey à la cérémonie des Tony Awards à New York, le 11 juin 2017. (ANGELA WEISS / AFP)

Les autorités de l'Etat américain du Massachusetts ont abandonné, mercredi 17 juillet, les poursuites contre Kevin Spacey, inculpé pour attentat à la pudeur et agression sexuelle. Le jeune homme qui affirmait avoir été agressé avait choisi de garder le silence lors d'une précédente audience, le 8 juillet, et avait déjà abandonné ses poursuites au civil.

Dans une lettre au juge, versée au dossier mercredi, le procureur a justifié sa décision "du fait de l'indisponibilité du témoin à l'origine de la plainte".

L'homme à l'origine de la plainte affirmait que Kevin Spacey lui avait, à plusieurs reprises, mis la main dans le pantalon et avait saisi son sexe, après l'avoir incité à consommer plusieurs bières. Les faits se seraient déroulés en 2016 dans un restaurant de l'île de Nantucket, où le jeune homme était serveur.

L'acteur avait plaidé non coupable

Les enquêteurs disposaient d'une vidéo tournée durant l'incident, filmée par le serveur avec un téléphone portable depuis lequel il avait ensuite commenté les faits par texto avec sa petite amie de l'époque et un groupe d'amis. Ce téléphone avait été examiné par la police puis remis à la famille du jeune homme.

Mais ce dernier affirme que l'appareil a disparu, alors que la défense souhaitait l'examiner à son tour. Appelé à témoigner sur cette disparition, et prévenu que toute manipulation de son téléphone pouvait lui valoir des poursuites, le plaignant avait, lors d'une audience le 8 juillet, invoqué le 5e amendement de la Constitution américaine, qui permet à un témoin de garder le silence pour ne pas risquer de s'incriminer. Quelques jours plus tôt, il avait déjà abandonné une assignation au civil contre l'acteur, sans donner d'explication.

Cette affaire, dans laquelle Kevin Spacey plaidait non coupable, était la seule dans laquelle il était inculpé. Mais il a fait l'objet d'autres accusations d'agressions sexuelles dans la foulée du mouvement #MeToo et il est ciblé par plusieurs autres enquêtes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Sa carrière est au point mort depuis, l'acteur ayant notamment perdu son rôle principal dans la série House of Cards.