Le Vatican lève l'immunité de l'archevêque Luigi Ventura, son représentant en France, visé par une enquête pour agressions sexuelles

Luigi Ventura est accusé d'avoir commis des attouchements contre un fonctionnaire de la mairie de Paris le 24 janvier et, auparavant, sur plusieurs hommes proches de l'Eglise catholique.

Luigi Ventura, nonce apostolique en France, dans l\'Aude, en septembre 2012.
Luigi Ventura, nonce apostolique en France, dans l'Aude, en septembre 2012. (MAXPPP)

Le Vatican a décidé de lever l'immunité de son représentant en France, a annoncé un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, lundi 8 juillet. L'archevêque Luigi Ventura, nonce apostolique en France, est accusé d'agressions sexuelles. L'affaire avait éclaté en février, avec la révélation de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris.

La mairie de Paris avait signalé au parquet qu'un Français de 27 ans, Mathieu de La Souchère, s'était plaint d'attouchements répétés du nonce apostolique – des "mains aux fesses" – lors de la cérémonie des vœux aux autorités diplomatiques, en janvier. Pour l'instant, six plaintes ont été déposées en France pour des faits similaires contre le prélat, dont l'une émane "d'un diplomate du Quai d'Orsay et une autre d'un séminariste de 18 ans". Le Quai d'Orsay avait transmis, en mars, la demande de levée d'immunité diplomatique au Vatican. Cette requête était jusqu'ici restée sans réponse.