Le rappeur Lomepal est visé par une enquête préliminaire pour viol, annonce le parquet de Paris

Cette enquête fait suite au dépôt d'une plainte en 2020 pour des faits survenus en 2017 à l'étranger. L'artiste dément ces accusations et assure qu'il "répondra" à la justice.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le rappeur Lomepal au Festival de Deauville (Calvados), le 11 septembre 2021. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Une enquête préliminaire du chef de viol a été ouverte contre le rappeur Lomepal, de son vrai nom Antoine Valentinelli, a appris franceinfo jeudi 3 août auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien et d'actu.fr. Cette enquête fait suite au dépôt d'une plainte en 2020 pour des faits survenus en 2017 à l'étranger.

Les investigations ont été confiées au 3e district de la police judiciaire. Le parquet précise que l'enquête a débuté en octobre 2020, dès la réception de la plainte. 

Le rappeur dément les accusations

Le rappeur, qui est à l'affiche de plusieurs festivals cet été, a démenti les faits qui lui sont reprochés. "Est-ce que j'ai forcé qui que ce soit à faire quoi que ce soit ? Non. Est-ce qu'il y a eu des choses illégales ? Non", se défend-il sur Instagram. "Je répondrai à la justice lorsqu'elle m'interrogera, je suis serein, je sais que la vérité sera faite", a-t-il ajouté.

Cette nouvelle est dévoilée quelques semaines après qu'une publication Instagram de la journaliste Jenna Boulmedaïs est devenue virale sur les réseaux sociaux. "Cela fait maintenant deux ans que j'entends, dans le milieu de la musique, des témoignages de femmes ayant subi les gestes déplacés et non désirés d'Antoine Lomepal", a-t-elle écrit, le 19 juillet, au sujet de l'artiste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.