"Je me suis sentie comme un objet" : Marine Lorphelin, Miss France 2013, dénonce les "mains aux fesses" qu'elle a subies de la part de certains maires

Interrogée par "Télé Loisirs" sur le mouvement #BalanceTonPorc, l'ancienne Miss France a raconté les agressions sexuelles dont elle a été victime après son élection.

Marine Lorphelin, Miss France 2013, au Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) le 14 mai 2014.
Marine Lorphelin, Miss France 2013, au Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) le 14 mai 2014. (LOIC VENANCE / AFP)

"Il faut pouvoir parler de ça librement." Dans une interview publiée par Télé Loisirs mercredi 31 octobre et alors qu'elle était interrogée sur le mouvement #BalanceTonPorc, l'ancienne Miss France Marine Lorphelin a raconté les agressions sexuelles qu'elle a subies après son sacre. "J'ai eu des mains aux fesses par des maires de certains villages, des gens qui 'm'ont sauté dessus' pour me faire des bisous, raconte-t-elle. Miss France, c'est quelqu'un qui appartient aux Français et certaines personnes le ressentent comme ça."

Je me suis sentie agressée dans mon intimité et je me suis sentie comme un objet, pas comme une femme respectéeMarine Lorphelinà "Télé Loisirs"

Pour Marine Lorphelin, être une personnalité publique est parfois un obstacle pour mettre au jour ces violences : "La difficulté, c'est de se faire respecter en tant que personnalité publique et ne pas créer de scandale", estime-t-elle, précisant qu'elle soutiendra toujours "les femmes qui n'acceptent aucun acte à tendance sexuelle."

Ce n'est pas la première Miss à évoquer ce genre de comportement. En août, l'ancienne Miss France Camille Cerf a filmé un homme qui l'abordait à la terrasse d'un café. Elle a ensuite posté la séquence sur son compte Instagram pour dénoncer le harcèlement de rue. "Ce genre de situation est tellement gênant (...), c'était un exemple de ce qui se passe tous les jours."