Cet article date de plus d'un an.

Justice : une enquête préliminaire ouverte après trois plaintes visant Nicolas Bedos pour "agressions sexuelles et viol", annonce le parquet de Paris

Déjà visé par une première plainte pour agression sexuelle, le réalisateur est visé par une enquête préliminaire après trois nouvelles plaintes.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Nicolas Bedos au festival de Cannes en mai 2022. (JULIE SEBADELHA / AFP)

Une enquête préliminaire ouverte pour "agressions sexuelles et viol", après réception de trois plaintes distinctes mettant en cause Nicolas Bedos", indique à franceinfo mardi 18 juillet le parquet de Paris, confirmant une information de Mediapart. Le parquet de Paris précise avoir "saisi, le 5 juillet, le premier district de police judiciaire" de cette enquête.

Le réalisateur et comédien âgé de 44 ans avait déjà été placé en garde à vue mercredi 21 juin car soupçonné d'agression sexuelle en boîte de nuit dans une autre affaire. À l’issue de sa garde à vue qui avait été prolongée, Nicolas Bedos s'était vu remettre le lendemain une convocation pour être jugé au début de l'année 2024 pour "agression sexuelle en état d'ivresse manifeste". Ce délit est passible de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

Selon les premiers éléments auxquels avait eu accès franceinfo dans ce dossier, une jeune femme âgée de 25 ans avait déposé plainte le 12 juin dernier. Dans sa plainte, elle indiquait s'être rendue avec son grand frère et sa compagne ainsi que deux amis dans la discothèque le "Sauvage" dans le 1er arrondissement de Paris. Selon le parquet, les faits ont été commis le 2 juin. Cette jeune femme accusait Nicolas Bedos d'avoir tendu sa main droite au niveau de ses parties intimes, par-dessus son pantalon. Elle dit alors l'avoir repoussé, et se souvient que celui-ci lui avait dit "tu ne vas pas me frapper, là !".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.