Infractions sexuelles sur mineurs : un texte "pas du tout à la hauteur" pour Autain (LFI)

Députée la France insoumise, Clémentine Autain est l'invitée des "4 Vérités" de France 2 mercredi 16 mai.

Voir la vidéo
France 2

L'Assemblée nationale a voté en première lecture le très contesté article 2, sur la répression des infractions sexuelles sur les mineurs, contenu dans le projet de loi de Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

"Il ne changera rien", regrette Clémentine Autain dans "Les 4 Vérités" mercredi 16 mai. L'article 2 précise que la notion de vulnérabilité liée à l'âge sera prise en compte pour caractériser les notions de contrainte et de surprise afin de faciliter la condamnation.

Satisfaite du "front commun" du 26 mai

"Ce texte n'est en réalité pas du tout à la hauteur de ce qu'on devait attendre. Cet article 2 peut avoir un effet inverse de ce qui est recherché. Davantage de viols sur mineurs pourront être jugés comme un délit et non pas comme un crime", craint la députée de la France insoumise. "Le combat continue pour le faire retirer".

La CGT manifestera le 26 mai avec la France insoumise. "C'est une très belle nouvelle. 78 organisations appellent à se mobiliser le 26 mai partout en France. On a besoin de ce front commun pour réussir à obtenir gain de cause sur la SNCF et à marquer le pas face à un président des riches et très autoritaire", conclut l'élue de Seine-Saint-Denis.

Clémentine Autain face au moteur de recherche
Clémentine Autain face au moteur de recherche (FRANCEINFO)