''Il me demandait de me masturber et il faisait pareil'' : un youtubeur visé par une enquête pour corruption de mineurs

"Experimentboy", suivi par plus d’un million d’abonnés, est accusé notamment d’avoir envoyé et demandé des photos sexuelles à de jeunes garçons.

Article rédigé par
Margaux Stive - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La plateforme YouTube. (photo d'illustration) (CARSTEN REHDER / DPA)

Le youtubeur ExperimentBoy aux 1,15 million d'abonnés est accusé d’avoir eu des échanges à caractère sexuel avec de jeunes fans mineurs, comme l'a révélé mercredi 19 août le site Numerama. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête le 22 juin dernier pour "corruption de mineurs".

Très vite, les propositions sexuelles arrivent

Quentin était l'un des jeunes fans d'Experimentboy. Il n’a que 13 ans quand il commence à échanger avec le youtubeur sur Twitter, mais très vite les propositions sexuelles arrivent. "Il me demandait de me masturber et il faisait pareil, se remémore-t-il, ce n'était pas vraiment du chantage directement, mais il faisait comprendre qu'il faudrait le faire pour continuer à lui parler". La scène va se répéter plusieurs fois pendant près de neuf mois, un traumatisme pour le jeune homme âgé aujourd'hui de 17 ans. "Ça a détruit une part de moi qui je pense voulait avoir du temps pour découvrir ce qu'était la sexualité, ce qu'étaient  les relations amoureuses. J'ai grillé les étapes à cause de lui", déplore-t-il.

Quentin a porté plainte le 5 août dernier pour "corruption de mineur", une plainte que franceinfo a pu consulter. Il raconte aux gendarmes les débuts de ses échanges avec le youtubeur : "J’ai fait des recherches sur lui et j’ai découvert des conversations sur des forums l’accusant de pédophilie. Moi je lui ai envoyé des messages lui demandant si c’était vrai.''

Il a commencé à s’énerver, que c’était à cause de ça qu’il avait envie de se suicider. Il a suggéré, pour apaiser la situation entre nous, que je lui fasse des faveurs sexuelles par vidéo.

Quentin

à franceinfo

''J’ai accepté et il m’a appelé, poursuit le jeune homme. Il m’a demandé de me masturber et lui le faisait aussi. Il a filmé ce qu’il faisait. Après ça, nous avons discuté de tout et de rien". Quentin indique également aux enquêteurs que ces propositions à caractère sexuel revenaient parfois deux fois par semaine. Aux gendarmes, le jeune homme dit aussi  que "si ça avait été quelqu’un d’autre", il aurait "dit non"  et évoque du "chantage" : "Il me disait qu’il avait déjà tenté de se suicider. Un jour, il m’a dit qu’il allait prendre le fusil à pompe qui était derrière lui et qu’il allait se tirer une balle".

''Il me mettait une pression énorme''

Pour sa part, Lucas n'a pas porté plainte. Mais pour lui aussi le traumatisme est encore très vif. Il a 15 ans quand sa relation commence avec le youtubeur. Une relation très toxique raconte le jeune homme : "Je subissais beaucoup de jalousie, se souvient Lucas. Vraiment, il me mettait une pression énorme qui était très dure à supporter. Je lui devais de l'amitié, de l'affection. Il me reprochait de parler à certaines personnes. Il devenait très menaçant."

Je pense que j'avais peur de lui parce qu'il avait un pouvoir énorme par l'audience qu'il avait alors que j'étais un simple adolescent.

Lucas, victime déclarée d'Experimentboy

à franceinfo

Dans un message posté sur Twitter mi-juin alors que des témoignages le visaient avec le hashtag #balancetonyoutubeur, Experimentboy affirmait lui être victime d’une tentative de déstabilisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.