Féminicides : les réactions aux propositions de sanctions contre les policiers

Publié
Féminicides : les réactions aux propositions de sanctions contre les policiers
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Dans le cadre de l’affaire du meurtre de Chahinez Daoud, des sanctions ont été proposées contre des policiers de Mérignac (Gironde). Sylvaine Grévin, présidente de la fédération nationale des victimes de féminicides est sur le plateau du 23h.

En premier lieu, elle estime ne pas avoir à juger les propositions de sanctions à l’encontre des policiers. Elle pense que la sensibilisation et la préparation à ce genre de drame sont essentiels actuellement. Le possible renvoi des policiers concernés en conseil discipline témoigne de la volonté du corps policier de lutter contre les violences faites aux femmes.

"Les policiers ne sont pas les seuls qui doivent être sanctionnés"


Sylvaine Grévin estime pour autant que les policiers ne sont pas les seuls à mériter des sanctions dans les affaires de féminicides. En effet, elle pense que les magistrats méritent aussi des sanctions. Malgré les défaillances de la justice, les magistrats ne sont quasiment jamais sanctionnés. En outre, Sylvaine Grévin pense que cette absence de sanctions crée un climat de défiance de la population vis-à-vis de la justice. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.